Logo FCSQ Français

Partager

Partager sur les réseaux sociaux

À l’annonce du diagnostic

À l’annonce d’un diagnostic de cancer du sein, chaque personne réagit différemment. Respectez cette réaction et souvenez-vous que, d’un jour à l’autre, ou au cours d’une même journée, des changements d’humeur sont possibles, ce qui est tout à fait normal.

Voici quelques suggestions provenant de femmes atteintes du cancer du sein, qui vous aideront à accompagner votre proche dans son parcours face à la maladie :

  • suggérez-lui de rédiger un texte qui lui permettrait de se préparer à faire l’annonce de son diagnostic à son entourage;
  • offrez-lui de vous occuper de ses enfants, le temps qu’elle assimile la nouvelle. Il est possible que la personne atteinte souhaite prendre un moment pour se ressaisir avant de leur parler de la situation;
  • offrez-lui de l’accompagner à ses différents rendez-vous médicaux. Ne sous-estimez pas l’importance de l’assurer de votre disponibilité; cela peut s’avérer être un véritable soulagement;
  • témoignez-lui de l’affection. Cela aura pour effet de la réconforter et de l’aider à sentir qu’elle est soutenue dans ce processus;
  • tentez d’éviter des phrases telles que « Je sais ce que tu ressens » ou « Ne t’en fais pas, ça va passer ». Mieux vaut avoir une oreille attentive aux besoins de la personne.

Pendant les traitements

Les traitements pour un cancer du sein peuvent être extrêmement éprouvants, tant physiquement que moralement pour la personne en étant atteinte. Votre soutien est donc primordial.

Voici quelques suggestions concrètes qui vous permettront de lui prêter main-forte sans vous épuiser :

  • prenez quelques minutes pour l’appeler;
  • planifiez une sortie au cinéma, au restaurant ou au théâtre;
  • offrez-lui un rendez-vous avec une styliste ou une esthéticienne;
  • planifiez une sortie de magasinage. Les traitements que subira cette personne l’obligeront à faire de nouveaux achats : pyjamas, foulards, cosmétiques, prothèses capillaires ou mammaires, etc.;
  • si elle a subi une mastectomie, offrez-lui de l’aider à faire le tri de sa garde-robe;
  • faites-lui cadeau d’un bouquet de fleurs, d’un cahier d’écriture, d’un livre ou d’un disque de musique; 
  • rédigez-lui un mot doux;
  • discutez avec elle de tout et de rien;
  • invitez-la à un spectacle; cela embellira sa journée et lui fera oublier, l’espace d’un instant, la maladie;
  • préparez-lui des repas qu’elle pourra congeler;
  • faites un peu de ménage chez elle ou ses courses à l’épicerie;
  • proposez-lui d’emmener les enfants à la garderie, à l’école ou de les garder quelques heures;
  • si votre proche le désire, recueillez des renseignements sur la maladie et sur les ressources accessibles dans sa région.

Il faut toutefois vous préserver contre l’épuisement et ne pas vous perdre de vue, surtout si vous êtes le conjoint ou si vous êtes très proche de la personne atteinte. À l’instar de la personne que vous tentez d’aider, vous devez aussi prendre soin de vous et vous permettre du repos.

Souvenez-vous également que le système immunitaire de la personne en traitement est affaibli. Il est alors important d’éviter les contacts avec celle-ci lorsque vous êtes malade.


Après les traitements

Demeurez présent! Votre écoute et votre soutien demeurent essentiels. Alors que vous aurez peut-être l’impression que la fin des traitements est synonyme de la fin de la maladie, pour votre proche, il s’agit d’une nouvelle étape exigeante : celle du retour au travail et aux activités régulières avec, peut-être, moins d’énergie qu’auparavant.