Logo FCSQ Français

Partager

Partager sur les réseaux sociaux

Je dois recevoir des traitements de radiothérapie. En quoi cela consiste-t-il?

- Dr Khalil Sultanem, radio-oncologue au service d’oncologie de l’Hôpital général juif de Montréal vous répond. 

Qu'est-ce que la radiothérapie?

La radiothérapie est l’utilisation d’un certain type d’énergie (rayonnements), provenant de rayons X, de rayons gamma, d’électrons et d’autres sources, pour détruire des cellules cancéreuses. La radiothérapie, aussi appelée irradiation, est une méthode couramment employée pour traiter le cancer. Les rayonnements administrés à de fortes doses détruisent les cellules de la zone traitée en endommageant l’ADN de leurs gènes, ce qui les rend incapables de se développer et de se diviser.

La radiothérapie est un traitement fréquemment proposé aux femmes atteintes du cancer du sein. Elle est utilisée pour optimiser un contrôle local au niveau des seins et/ou des ganglions atteints. Elle est souvent suggérée en complément à la chimiothérapie, bien qu’il soit possible que seuls des traitements de radiothérapie soient requis.

La radiothérapie débute généralement dans les quatre à six semaines suivant la chirurgie ou la chimiothérapie. Dans la plupart des hôpitaux, au moins trois rencontres sont prévues avant le début des traitements :

Rencontre 1 : Visite d’information avec un radio-oncologue

Cette visite avec un médecin spécialiste permet à la patiente de bien comprendre les avantages et les risques associés à la radiothérapie afin de prendre une décision éclairée quant au fait de suivre ou non le traitement.

Rencontre 2 : Planification du traitement via un simulateur

Cette étape est importante puisqu’un plan de traitement personnel et adapté à chaque situation médicale est alors conçu. La planification du traitement est possible grâce à un simulateur (un scanneur) qui permet de localiser de façon exacte la tumeur. Il est demandé à la femme de s’allonger et de demeurer immobile pendant que le simulateur prend des images et des mesures de la région à traiter. Il détermine aussi la direction et la taille des champs de radiation requis. Ce processus veille à ce que les doses de radiation soient orientées de façon précise au bon endroit tout en épargnant le plus de tissus et d'organes sains possibles.

Rencontre 3 : Planification des traitements via le marquage

En fonction des images obtenues via le simulateur, des marques sur la peau délimitent visuellement et temporairement, à l'aide d'une encre spéciale, le champ de traitement et constituent des points de repère essentiels afin que les rayons atteignent exactement la même zone lors de chaque traitement. Les marques sont temporaires, à l’exception d’une toute petite, tatouée sur la peau, mais elles doivent demeurer visibles pendant toute la durée du traitement.

Les traitements

Lorsque la femme et l’équipe médicale sont prêtes pour le début des traitements, la femme se rend en salle de traitement et est accueillie par un technologue en radiothérapie. Celui-ci s’occupe de positionner adéquatement la patiente sous l’appareil de traitement grâce aux repères tracés sur la peau.

Le traitement en soi n’est pas douloureux et dure environ cinq minutes. On compte une quinzaine de minutes avec le temps requis pour la préparation au traitement. Le traitement complet s'étale généralement sur trois à cinq semaines et demie, à raison de cinq séances par semaine. Le nombre de traitements dépend de certains facteurs tels que la région traitée, la taille du sein, la taille de la tumeur et le stade du cancer.

Les effets secondaires possibles

Le risque de rechute de cancer au même endroit est évalué à moins de 10 % suite aux traitements de radiothérapie. Par contre, des effets secondaires sont possibles. Ils sont assez bien tolérés par la majorité des femmes. Certaines reprennent leurs activités régulières entre leurs traitements.

Voici néanmoins quelques effets secondaires possibles, qui peuvent durer de quelques semaines à quelques mois :

  • la fatigue;
  • la peau plus rouge au niveau du sein, similaire à un coup de soleil;
  • un sein plus sensible ou un peu enflé;
  • une toux sèche chez certaines femmes (les poumons se trouvant tout près des seins);
  • 7 à 10 % des femmes peuvent, à long terme, développer un lymphœdème suite à leurs traitements.

Il existe cependant des moyens de prévenir ce genre d’effets secondaires : maintenir une bonne alimentation, porter un soutien-gorge souple, éviter de porter des vêtements en nylon ou encore, utiliser une crème hydratante non parfumée trois à quatre fois par jour (ne pas l'appliquer durant les quatre heures suivant le traitement).

Contre-indications à la radiothérapie

Il y a certaines contre-indications à la radiothérapie :

  • être enceinte;
  • avoir une histoire de radiation antérieure dans la même région.