La recherche sur le cancer fait partie intégrante du processus de soin des patients. Elle est aujourd’hui à la base de la découverte de nouvelles approches préventives, de nouvelles thérapies, de nouvelles méthodes de diagnostic, de nouveau soins de support.

La sénologie n’échappe pas à la règle. La recherche sur le cancer du sein est primordiale et un plan de route est nécessaire pour les années à venir. Dans cette optique, le Cadre National Canadien de recherche sur le cancer du sein a vu le jour récemment afin de donner les orientations stratégiques de la recherche pour prévenir et traiter le cancer du sein.

C’est basé sur les 17 priorités de ce document que la Fondation cancer du sein du Québec propose aujourd’hui aux chercheurs, deux possibilités de financement de projets : 

  • Le concours de recherche annuel à destination des projets de recherche fondamentale, translationnelle ou clinique sur le cancer du sein, ouvert à tous les chercheurs universitaires ou cliniciens rattachés à une université reconnue pour un budget global de 1, 5 M$.
  • Le concours bisannuel « 1 million pour aider » à destination des projets de soutien et d’éducation en cancer du sein ouvert aux professionnels de la santé et organismes communautaires pour un budget global de 1 M$.

Parallèlement à ces possibilités de financement direct de projets, la Fondation cancer du sein du Québec s’implique dans la recherche clinique en collaborant à la mise en place d’outils et de structures nécessaires à son développement.

À commencer par l’accès à la recherche clinique. C’est l’objectif du programme Accès-Recherche du Groupe McPeak-Sirois financer par la Fondation cancer du sein du Québec.

Ce programme vise à augmenter l’accès à la recherche clinique dans le cadre du cancer du sein, aussi bien pour les établissements que pour les patients. Les objectifs de ce programme sont :

  • D’augmenter le nombre de centre hospitalier québécois impliqué dans des protocoles de recherche clinique
  • Accroitre le nombre de protocoles offerts par les centres hospitaliers qui font déjà de la recherche clinique en cancer du sein. 

En résultera une augmentation du nombre de patient(e)s inclus(e)s dans des essais cliniques, se voyant ainsi offrir un accès à des traitements de pointe et une meilleure chance de survie. Pour tout renseignement concernant le programme Accès-Recherche du Groupe McPeak-Sirois, merci de prendre contact avec Nathalie Laplante (n.laplante@mcpeaksirois.org). 

Le développement d’outils à destination des chercheurs fait partie des orientations du Cadre National Canadien de recherche sur le cancer du sein. C’est pourquoi depuis plusieurs années, une biobanque du cancer du sein a été initiée par le réseau de recherche sur le cancer (RRCancer) et financée en partie par la Fondation cancer du sein du Québec. Cette biobanque, recueil de tissus et de données sur les tumeurs et les patient(e)s, est une mine d’informations pour les chercheurs afin de mieux déchiffrer la maladie et permettre le transfert de connaissances des informations recueillies au chevet du patient. Aujourd’hui, ce sont les échantillons et données de plus de 6 000 patientes touchées par le cancer du sein qui ont été recueillis. Pour toute demande d’accès ou d’information sur cette biobanque, merci de prendre contact avec Thomas Rivet (thomas.rivet@frq.gouv.qc.ca) ou Manon Pelletier (manon.pelletier@frq.gouv.qc.ca).

Faire un don Faire un don