Logo FCSQ Français

Svetlana Komarova

Partager

Partager sur les réseaux sociaux

Svetlana Komarova
Svetlana Komarova Professeure agrégée Faculté de médecine dentaire, Université McGill, Montréal

Bio

Dre Komarova est titulaire d’une maîtrise en physique (1991) de l’Université d’État de Moscou et d’un doctorat en biophysique (1996) de l’Institut de biophysique théorique et expérimentale de Pouchtchino, en Russie. Elle a effectué un stage postdoctoral au Ames Research Centre de la NASA, à l’Université de Cincinnati, dans le département de chirurgie orthopédique et, finalement, à l’Université de Western Ontario au sein des IRSC (Instituts de recherche en santé du Canada), plus particulièrement l’institut voué au domaine du développement et du remodelage osseux. Elle s’est jointe à la Faculté de médecine dentaire de l’Université McGill en 2004.

Pourquoi le cancer du sein?

Le cancer du sein est l’un des cancers les plus répandus chez les femmes adultes, tant au Canada qu’ailleurs dans le monde. Cette maladie est caractérisée par la propagation très précoce de cellules cancéreuses du sein par la circulation sanguine, conduisant souvent à la formation de tumeurs secondaires (métastases). Les os sont souvent la première partie du corps touchée par les métastases et, dans la plupart des cas, les tumeurs de patientes atteintes d’un cancer métastatique se forment principalement dans l’os. Les douleurs souvent causées par les métastases osseuses sont difficiles à traiter, et celles-ci causent souvent des fractures qui ne guérissent pas ou, même, une paralysie des membres inférieurs en raison d’un affaissement de la moelle épinière. Mon groupe de recherche vise à mettre au point une thérapie ciblée qui permettrait de freiner le processus enclenchant la croissance douloureuse des tumeurs dans les sites osseux des métastases. Les cellules cancéreuses du sein qui atteignent l’os sécrètent des substances chimiques qui activent les ostéoclastes, les cellules osseuses responsables de la dissolution de la substance osseuse. Le cancer du sein détruit l’os par l’activation des ostéoclastes, qui jouent donc un rôle important dans la formation de métastases. De plus, les ostéoclastes favorisent le développement de cellules cancéreuses en générant des facteurs de croissance stockés dans les os. Les ostéoclastes sont également responsables de la douleur associée aux métastases osseuses. Nous espérons que notre travail permettra de mieux comprendre la dissémination du cancer du sein aux os et jouera un rôle déterminant dans le développement de traitements plus efficaces, et ce, dans le but d’améliorer la qualité de vie des patients.

Une réalisation scientifique dont vous êtes fier

Dans nos études de métastases osseuses ostéolytiques, nous avons identifié de nouveaux mécanismes qui sous-tendent la capacité des cellules cancéreuses de créer des interactions efficaces avec les cellules osseuses. Ainsi, nous avons aussi étudié les événements déclenchés dans un microenvironnement osseux par des facteurs solubles produits par le cancer du sein avant le développement de cellules cancéreuses. Nous avons également tenté de comprendre de quelle façon la croissance de lésions cancéreuses dans l’os entraîne la destruction osseuse et, en parallèle, une augmentation de la sensibilité à la stimulation mécanique et thermale, qui se traduit par la douleur. Nous avons également démontré que l’administration sur un modèle animal du Rapamycin, un médicament immunomodulateur, réduit la destruction osseuse et allège les douleurs osseuses, ce qui est fort prometteur.

Axe de recherche

  • La destruction osseuse dans des conditions physiologiques et pathologiques

Distinction

2015 – Distinguished Visitor Award, Pacific Institute for the Mathematical Sciences (PIM)

2006-2016 – Chaire de recherche du Canada, niveau 2

2004-2005 – Bourse de recherche postdoctorale, Réseau canadien de l’arthrite

1997-1999 – Bourse postdoctorale, United States National Research Council

1995-1996 – Bourse d’études supérieures Soros, International Soros Science Education Program

1991 – Bourse d’excellence en recherche Khokhlov, École de physique, Université d’État de Moscou

Projets financés par la Fondation

Le lien entre ostéolyse et douleur lors de métastases osseuses du cancer du sein (co-candidate avec le Dre Laura Stone de l’Université McGill)