Logo FCSQ English

# 1 Le jour où… j’ai choisi de vivre le moment présent

Share

Share on social media

March 7, 2020

Dans ce 1er épisode de la série « Le jour où », la chanteuse Lulu Hughes s’ouvre sur sa vision du moment présent. 

 

Vivre le moment présent. Vous y arrivez, vous y aspirez ? Mais est-ce un concept utopique ? Dans ce 1er épisode de la série Le jour où, la chanteuse Lulu Hughes s’ouvre sur sa philosophie de vie, sur la femme qu’elle est devenue suite à ses 2 cancers. Une rencontre empreinte de sensibilité, de sincérité, de vitalité avec cette rockeuse des plus attachantes.

Plus heureuse que jamais

« Je vais bien ! Je continue ma vie le plus normalement possible, je poursuis mes spectacles au Québec, ça me fait du bien. Je remonte la pente. »​ Diagnostiquée d’un cancer du sein en 2016 et d’un cancer de l’utérus en 2019, Lulu Hughes a terminé ses traitements en octobre 2019. Dans cet épisode, elle livre un témoignage des plus authentiques et touchants sur ce chapitre de sa vie. Un chapitre qui lui permet aujourd’hui de savourer la vie plus que jamais!

« Aujourd’hui, je suis dans le moment présent au point de tomber sur les nerfs du monde dans mon entourage (rires). Je trouve ça tellement plus facile de vivre comme ça. Je repense à comment je me sentais avant et il est hors de question que je retourne dans cet état d’esprit!. »​ ​

Étouffée par la peur

« Avant le cancer, je vivais dans la peur. Elle me bloquait. La peur de ne pas prendre une bonne décision, la peur de regretter, la peur de ne pas être à la hauteur comme chanteuse, comme mère, etc. Aujourd’hui je refuse encore des offres, mais aujourd’hui je suis sereine, en paix avec mes choix, alors qu’à l’époque je n’étais pas en paix. »

La peur n’a pas totalement disparu de sa vie, mais assurément elle ne l’étouffe plus. Comme toutes émotions, la peur vient et passe.

« On parle de cancer. Le pire cancer qu’il n’y a pas c’est le cancer de l’âme. C’est la peur qui amène la jalousie, l’envie, le jugement des autres, le jugement de soi, la culpabilité. Tout ça c’est relié à la peur. »

S'aimer tel qu'on est

Très émue, Lulu Hughes nous fait part, dans cette discussion, de la compassion qu’elle éprouve pour la femme qu’elle était avant le cancer. « Je me suis fait beaucoup de mal dans le passé. J’ai été très dure envers moi-même et envers les autres. J’ai de la peine de m’être infligé ça. Aujourd’hui, je suis beaucoup plus gentille envers moi-même. Je suis entrain de devenir tranquillement ma meilleure amie. »

Apprendre à s’aimer tel que l’on est, c’est d’ailleurs ce qu’elle souhaite de tout coeur aux gens qui l’entourent et elle se souhaite de poursuivre dans cette voie. 

Pour découvrir d'autres épisodes, rendez-vous sur Apple, Spotify, Soundcloud et www.rubanrose.org.