Logo FCSQ Français

Mieux traiter grâce à l'intelligence artificielle

Partager

Partager sur les réseaux sociaux

10 septembre 2019

Tirer profit de l’intelligence artificielle pour mieux traiter le cancer du sein

L’intelligence artificielle est une technologie qui peut sembler futuriste. Elle génère actuellement un engouement populaire et elle est de plus en plus exploitée dans une panoplie d’applications. En tirant profit des avancées informatiques, les ordinateurs sont programmés pour accomplir des tâches diverses, automatisées et complexes. Voici quelques exemples bien connus d’intelligence artificielle :

  • La vision artificielle détecte et discrimine des formes et des couleurs ;
  • La reconnaissance vocale déchiffre des messages ;
  • L’analyse informatique compile une gigantesque quantité de données afin de prédire un comportement ou une évolution.

La plupart des domaines pourront bénéficier de l’apport de l’intelligence artificielle. Quelle est la place de cette technologie dans la médecine et, plus particulièrement, dans le traitement du cancer du sein ?

L’intelligence artificielle promet d’améliorer le traitement du cancer du sein

L’utilisation de l’intelligence artificielle en oncologie vise à perfectionner le dépistage du cancer du sein et à assister les médecins dans leur choix du traitement le plus efficace pour chaque patiente.

Automatiser la détection du cancer

On peut programmer les ordinateurs afin qu’ils analysent les mammographies de manière à détecter des lésions non visibles à l’œil nu pour dépister plus précocement un cancer du sein. De plus, en comparant les images obtenues avec celles contenues dans d’immenses banques de données, les programmes informatiques pourraient mieux discriminer si une anomalie est réellement une tumeur ou un simple artéfact.

Un traitement personnalisé à chaque tumeur

Les cancers du sein sont très hétérogènes : les tumeurs expriment différents gènes responsables du développement de la maladie. En connaissant précisément les caractéristiques des cellules cancéreuses, il est plus facile de trouver le bon traitement pour l’éradiquer. La tâche n’est pas simple puisqu'une multitude de facteurs entrent en compte dans cette analyse. L’intelligence artificielle est toute indiquée pour cette mission.

En compilant les données de milliers de patientes des caractéristiques de leur cancer du sein et de l’effet du traitement reçu, l’intelligence artificielle pourrait créer un algorithme puissant et précis pour prédire quelle thérapie sera la plus appropriée pour chaque femme. En tenant compte du risque de progression ou de récidive, les médecins pourront prendre des décisions plus éclairées quant à la nécessité de la chimiothérapie ou d’un suivi plus rigoureux.

Imagia

Les programmes d’intelligence artificielle ne sont pas encore disponibles de façon routinière en oncologie, mais la recherche dans ce domaine est en pleine ébullition. Une plateforme prometteuse, Imagia, a été créée par des Québécois pour assister les chercheurs cliniciens dans l’analyse de toutes les données. La compagnie a reçu une importante subvention de Québec pour poursuivre ses activités. Les avancées de l’intelligence artificielle devraient s’accélérer rapidement et les patients pourront graduellement en bénéficier.