Logo FCSQ Français

Cancer du sein pendant et après la grossesse

Partager

Partager sur les réseaux sociaux

16 octobre 2018

« Je me suis dit, ça devrait être du lait ou des glandes mammaires de post-allaitement. Jamais j’aurai pu penser [que c’était un cancer du sein]. »  À 35 ans, notre ambassadrice Patricia, mère de deux enfants, a vécu l'angoisse d'un diagnostic de cancer du sein après une grossesse. Bien que le cancer du sein pendant et après la grossesse soit très rare (0,2 % à 3,8 % de tous les cas de cancer du sein), c'est le cancer le plus fréquent chez les femmes enceintes.

Diagnostic

Le cancer du sein pendant la grossesse est souvent diagnostiqué tardivement en raison des changements naturels qui se produisent dans les tissus mammaires. Il est donc important d'être à l'affût des signes du cancer du sein pendant cette période et de discuter de tous changements persistants avec votre médecin. Pour savoir comment reconnaître les signes potentiels du cancer du sein, consultez notre Guide d'observation des seins.

Il est conseillé de recourir aux trois pratiques suivantes :

1.    Examen des seins;

2.    Échographie ou mammographie;

3.    Biopsie ou aspiration à l'aiguille fine des cellules;

Ces tests sont connus pour être sans danger pour la mère et le bébé. D'autre part, les tomodensitogrammes et l'IRM sont rarement utilisés et de nombreuses conditions s'appliquent.

Traitement

Bien que le traitement du cancer du sein pendant la grossesse soit dicté par le type et le stade du cancer, comme pour les autres cas de cancer du sein, le trimestre de grossesse au moment du diagnostic est également une considération très importante. L'objectif est de décider du meilleur traitement possible pour la patiente, qui est également sécuritaire pour son bébé.

Le tableau ci-dessous résume les traitements recommandés pour les cas non métastatiques, par trimestre de grossesse (National Comprehensive Cancer Network (NCCN) 2018) :

1Mastectomie ou chirurgie conservatrice du sein. Au cours du premier trimestre, des mastectomies sont recommandées.
2Utilisé pour les cancers hormono-dépendent seulement.
3Il y a des preuves d'une légère augmentation du risque d'insuffisance pondérale à la naissance et d'accouchement prématuré.

 

Pour les patientes chez qui on a diagnostiqué un cancer du sein Her2-positif, un traitement ciblant Her2 (comme Herceptin) n'est pas recommandé pendant la grossesse.

Interruption de la grossesse

Il est rarement recommandé d'interrompre une grossesse en raison d'un diagnostic de cancer du sein. Des études ont démontré qu'une grossesse à terme n'a aucun impact sur le pronostic du cancer du sein. C'est-à-dire que si une femme enceinte et une femme non enceinte qui ont le même type de cancer du sein, elles ont les mêmes chances de survie.

Il y a trois exceptions où l'interruption de grossesse est recommandée :

  • Si le cancer du sein est diagnostiqué à un stade avancé (stade 3 ou 4) au cours du premier trimestre.
  • Si le type de cancer du sein est très agressif.
  • Lorsqu'on estime que la survie d'une femme est plus courte que la durée d'une grossesse à terme.

Dans chacun de ces scénarios, la nécessité d'un traitement immédiat et plus approfondi est la principale raison de l'interruption de grossesse.

L'allaitement

En cas d’une chirurgie, l'allaitement reste possible à partir du sein non affecté, mais seulement dans certaines situations. On conseille aux patientes qui suivent une chimiothérapie, une hormonothérapie, une radiothérapie ou une thérapie ciblée de cesser (ou de ne pas commencer) l'allaitement.

Grossesse APRÈS un cancer du sein

En raison des effets potentiels des traitements anticancéreux sur la fertilité, les femmes préménopausées qui reçoivent un diagnostic de cancer du sein et qui souhaitent devenir enceintes dans l'avenir devraient discuter des options disponibles avec leur professionnel de la santé avant d'entreprendre une chimiothérapie et/ou un traitement hormonal. Les femmes qui restent fertiles après le traitement peuvent avoir des enfants sans risque accru de malformations congénitales ou de maladies infantiles. Il est important de noter que le fait d'avoir un enfant après un traitement contre le cancer du sein n'augmente pas les risques de récidive de la maladie. Il est recommandé chez les patientes atteintes d'un cancer du sein métastatique (stade 4) d’éviter une grossesse.

Vous n'êtes pas seul

Compte tenu de la rareté du cancer du sein pendant ou après la grossesse, les femmes atteintes et leurs proches peuvent se sentir seules et peut-être isolées. Il est important de partager vos sentiments et vos incertitudes avec les autres. Nous vous encourageons à appeler notre ligne de soutien pour parler à notre infirmière clinicienne : 1-877-990-7171, poste 250.