Logo FCSQ Français

Après une chirurgie, tout savoir sur vos cicatrices

Partager

Partager sur les réseaux sociaux

4 décembre 2018

Voici quelques conseils pour aider à la guérison de vos cicatrices.

Vous venez de subir une mastectomie partielle ou complète, ou encore un évidement axillaire partiel ou complet, ou tout simplement, une installation d'un cathéter veineux central en vue de traitements de chimiothérapie ? Voici quelques conseils pour aider à la guérison de vos cicatrices.

Une fois que votre plaie sera cicatrisée et que vous vous sentirez à l'aise de la regarder et de la toucher, il est recommandé de bien prendre soin de cette région en lui prodiguant de petits massages régulièrement et en y appliquant une lotion ou crème hydratante sans parfum ni alcool. Ces soins peuvent être effectués à partir de la troisième semaine après la chirurgie. Les plaies doivent être refermées et les points de suture tombés. Il ne doit pas y avoir de croûte ni de liquide.

Pourquoi masser une cicatrice ?

Le massage permet de réduire les adhérences. C'est-à-dire que lors de la formation d'une cicatrice, la peau se colle parfois aux muscles et aux tissus sous-cutanés. Pour éviter de conserver ces adhérences, ou cette sensation d'accumulation de peau plus dure, masser les cicatrices une à deux fois par jour pendant 5 à 10 minutes.  Le massage doit être doux et lent. Il n'est pas nécessaire d'y mettre de la pression, car parfois, même si la cicatrice représente une plaie guérie, elle peut demeurer sensible.

Faites des mouvements avec vos doigts, de haut en bas, de gauche à droite, et des mouvements circulaires de cercle. Comme dernier exercice, pincez la cicatrice entre vos doigts et tirez légèrement sur la peau afin de la décoller. Allez-y délicatement !

Il est reconnu que le massage permettra de rendre votre peau plus souple rapidement, en plus de vous permettre de bouger plus aisément. Le massage est aussi une bonne façon de vous réapproprier cette partie de votre corps.

L'hydratation, une bonne alliée

Il est possible qu'une croûte se forme sur votre cicatrice, hydratez-la doucement avec une lotion sans alcool ni parfum, une crème cicatrisante ou un onguent à base d'huile. N’hésitez pas à demander conseil à votre chirurgien, infirmière ou pharmacien.

Des exercices doux et sécuritaires

L'exercice physique permet une forme d'automassage. Tendez vos bras vers le haut sans forcer. Vous verrez une amélioration de jour en jour. Faites l'exercice de ramener vos omoplates vers l'arrière. Cela permet d'étirer les muscles en douceur. Vous vous sentirez moins rigide, et tranquillement, vous reprendrez vos activités régulières avec précaution.

Bon à savoir

Au début de sa formation, une cicatrice peut demeurer rouge, boursouflée et donner l'impression d'être chaude. Il ne faut pas s'inquiéter dans ces cas.

À tout moment, si vous avez l'impression que votre sensation d'inconfort se transforme en douleur, et que celle-ci tend à augmenter, contactez votre équipe soignante.

Il est important de savoir qu'une cicatrice peut prendre entre 12 à 18 mois avant de guérir complètement, de s'estomper, voire même d'être pratiquement invisible. La couleur s'harmonisera à la couleur naturelle de votre peau dans la plupart des cas.

Si votre cicatrice se trouve dans une zone de frottement, sous l'aisselle, près d'une bretelle ou sous le sein, vous pouvez la protéger durant la journée en y mettant un pansement (parfois avec silicone). Il a pour effet d'hydrater, de protéger et de tenir la peau en créant un effet de rapprochement. Selon le type de cicatrice et la grandeur de celle-ci, demandez conseil à votre infirmière ou pharmacien.

Lorsque vous le pouvez, laissez votre cicatrice à l'air libre. Il est aussi recommandé de protéger votre cicatrice des rayons du soleil.

Allez-y maintenant, faites-vous du bien et massez votre cicatrice !

Comment masser sa cicatrice ?

Cliquez sur la capsule # 1 via ce lien : http://www.santemonteregie.qc.ca/champlaincharleslemoyne/services/cicm/formation.fr.html#.W_7EZaQvyUl