Logo FCSQ Français

Partager

Partager sur les réseaux sociaux

Les hommes ne sont pas à l'abri du cancer du sein

Les hommes, comme les femmes, ont des tissus mammaires, et ne sont donc pas à l’abri du cancer du sein. Toutefois, les cas sont rares, puisque cette maladie chez l’homme représente seulement, au Canada et au Québec, moins de 1 % de tous les cas de cancer du sein. Cela représente annuellement, au pays, environ 200 hommes malades et 55 autres qui en décèdent.

Le cancer du sein se développe de la même façon chez les hommes que chez les femmes. Par conséquent, pour toute personne atteinte, quel que soit son sexe, la majorité de l’information disponible sur ce site s’applique, notamment la formation et l’évolution de la maladie, le dépistage et le diagnostic et les traitements.

En outre, même si ce cancer peut se développer chez des adultes de tout âge, il frappe généralement des hommes âgés de 60 à 70 ans. Le cancer du sein masculin le plus fréquent est le carcinome canalaire, lequel se forme dans les canaux mammaires.


Principaux signes 

Parmi les principaux signes possibles, on retrouve :

  • une masse non douloureuse (nodule) au sein; 
  • un léger écoulement ou une inversion du mamelon. 

Ces signes peuvent être liés à un tout autre problème, facilement traitable, qu’à un cancer du sein. En fait, la plupart des problèmes touchant les seins ne sont pas cancéreux. Si vous êtes un homme et avez l’un ou plusieurs de ces signes, il est important de consulter un médecin. Seul un examen médical par un professionnel de la santé permet d’établir la nature du problème et le traitement approprié.


Facteurs de risque 

Les principaux facteurs de risque du cancer du sein chez l’homme sont les suivants :

  • avoir une histoire familiale de cancer du sein;
  • être porteur d’une mutation génétique;
  • avoir reçu un traitement à base d’œstrogène;
  • avoir un faible taux d’androgène (hormone masculine) ou un taux élevé d’œstrogène (hormone féminine);
  • avoir une maladie ou un état associé(e) à la gynécomastie (développement excessif des glandes mammaires chez l’homme), le syndrome de Klinefelter (fait d’avoir deux chromosomes X au lieu d’un seul) ou une cirrhose (maladie chronique du foie).

Notez qu’il s’agit de risques – et non de certitudes – de développer la maladie. Vous pourriez donc avoir un ou plusieurs de ces facteurs et ne JAMAIS développer de cancer du sein. À l’opposé, un homme peut être atteint de ce cancer en l’absence de tous ces éléments.


Quelques liens utiles :