19 juin 2020Nouvelles

S’unir pour la découverte de nouvelles thérapies

La Fondation cancer du sein du Québec est fière de s’allier avec la SCC et le CQDM pour soutenir la recherche de pointe en cancer du sein triple négatif. Cette collaboration permettra de financer les travaux du professeur Yves St-Pierre de l’INRS-Institut Armand-Frappier. Le projet, d’une valeur totale de 1,15 M$, vise à développer une nouvelle génération d’immunothérapies contre les cancers du sein triple négatif.

De 10 à 15 % des cancers du sein sont des cancers triples négatifs. Cette forme de la maladie est particulièrement agressive et est associée à des risques élevés de récidive, surtout dans les cinq premières années suivant le diagnostic. L’approche ciblée par le professeur St-Pierre et son équipe permettra d’inhiber spécifiquement l’action des galectines, une classe de protéines aux propriétés immunosuppressives exprimées à des niveaux anormalement élevés dans les cellules tumorales associées à plusieurs cancers, notamment le cancer du sein triple négatif.

« Notre engagement est de soutenir les personnes touchées par le cancer du sein et ce, partout aux Québec. Nous le faisons en collaborant avec des partenaires qui nous permettent de financer la recherche innovante et de la rendre accessible pour améliorer la survie des patientes. Le projet du professeur St-Pierre nous permettra d’aider des personnes atteintes qui ont moins d’options thérapeutiques, » souligne Karine Ippersiel, Présidente-directrice générale de la Fondation cancer du sein du Québec.

Le professeur Yves-St-Pierre de l’INRS-Institut Armand-Frappier.

« La Société canadienne du cancer investira dans le projet du professeur Yves St-Pierre une partie des fonds recueillis lors de la Course à la vie CIBC », a déclaré Denis Lalonde, Vice-président principal Québec et Canada français à la Société canadienne du cancer. « Ensemble, nous démontrons aujourd’hui qu’il est possible de faire avancer la cause du cancer. Le partenariat entre la SCC, la FCSQ et le CQDM permet de soutenir l’un de nos chercheurs clés en immunothérapie. Ce projet aidera aussi plusieurs Québécoises touchées par un type de cancer du sein difficile à traiter et pour lequel il existe peu de traitements efficaces. »

« Le CQDM se réjouit de collaborer avec deux acteurs clés de la lutte contre le cancer afin de soutenir le projet du professeur St-Pierre de l’INRS-Institut Armand-Frappier. C’est aussi une fierté de mettre nos ressources au service d’une cause commune : celle de sauver la vie des femmes aux prises avec un cancer du sein », a pour sa part affirmé Diane Gosselin, présidente et directrice générale du CQDM. « Une telle collaboration s’inscrit directement dans la mission du CQDM, qui est d’accélérer la découverte de médicaments novateurs afin de répondre à des besoins médicaux non comblés, comme dans le cas du cancer du sein triple négatif ».

Ce projet de recherche du professeur St-Pierre bénéficiera aussi du soutien financier de la Fondation Armand-Frappier, de Glyconet, de Zymeworks et de Pfizer. Cliquez ici pour consulter le communiqué de presse.

Pour tout renseignement ou toute demande d’entrevue, veuillez communiquer avec :

Marie-Pier Cornellier
Fondation cancer du sein du Québec
mpcornellier@rubanrose.org
819 572-1254

Marine de Saint Lager
Société canadienne du cancer
marine.desaintlager@quebec.cancer.ca
514 238-4820

Faire un don Faire un don