fbpx

Suite au diagnostic, intégrez une alimentation adaptée

Partagez sur

Vos traitements pourraient entrainer des effets secondaires indésirables : une perte d’appétit, une variation de votre poids, ou encore des nausées. Une bonne alimentation fait partie des stratégies gagnantes pour garder une meilleure qualité de vie pendant et après les traitements. Découvrez pourquoi et comment faire de l’alimentation un allié dans votre combat contre la maladie!

Prévenez la fatigue

La fatigue liée aux traitements contre un cancer du sein n’est pas la même qu’une fatigue normale. Cette dernière est plus souvent de courte durée et se règle facilement avec du repos. La fatigue liée aux traitements, par contre, se maintient dans le temps et n’est pas le résultat d’un trop grand effort physique ou d’un manque de sommeil : dormir ne sera donc pas suffisant pour l’atténuer1.

La nourriture est une source d’énergie importante pour le corps, ainsi une mauvaise alimentation pourrait être un facteur d’aggravation de la fatigue durant vos traitements contre le cancer du sein ! Bien manger peut donc devenir un allié important dans sa gestion (en plus de l’activité physique).

Il est conseillé de consommer 3 repas et 2 à 3 collations par jour, d’avoir une grande variété d’aliments dans son assiette et de boire beaucoup de liquide dans la journée pour rester bien hydraté. N’hésitez pas à parler à votre équipe médicale en cas de questions ou de doutes, elle pourrait vous référer vers les services d’un.e nutritionniste pour vous aider dans votre démarche.

Aidez votre système immunitaire

Une alimentation riche en protéines pendant les traitements peut vous aider à maintenir un bon niveau d’énergie, et ainsi encourager votre système immunitaire à effectuer son travail. La bonne nouvelle, c’est que les protéines sont faciles à intégrer dans votre alimentation puisqu’on les retrouve dans la viande, le poisson, la volaille, mais aussi les fromages, le lait et le yogourt! On peut aussi facilement en avoir dans nos collations, avec des graines et des noix. Le principal, c’est de bien varier les sources de protéines consommées2.

Maintenez une bonne santé de vos os

L’un des effets secondaires courant des traitements est l’ostéoporose : une dégradation des os. L’os est un tissu vivant qui se dégrade et se reconstruit constamment. Les traitements peuvent les dégrader et donc les rendre plus «poreux», ce qui augmente le risque de fracture. Il existe cependant des façons de réduire ce risque, avec par exemple une nutrition adaptée. Apprenez-en plus grâce au programme Santé seins & os financé par notre Fondation, et créé par Dre Carmen Loiselle et son équipe. Vous retrouverez des fiches de conseils et d’outils pour une bonne santé des os. Découvrez celle sur les bienfaits d’une alimentation riche en calcium et en vitamines D, ainsi que les aliments à intégrer dans votre alimentation.

Attention! Si vous pensez manquer de calcium, de vitamine D ou de tout autres nutriments dans votre alimentation, consultez votre équipe médicale avant de consommer des suppléments sous forme de concentré. Il est important de vous informer sur les effets/la sécurité de ce type de produits avant de les utiliser.

Évitez les risques d’infections ou de complications

Tel que partagé plus haut, le système immunitaire peut être affaibli pendant les traitements. Durant cette période, il est donc également important de prendre des précautions pour éviter les risques d’infections ou de complications. Par exemple3 :

  • Lavez bien vos fruits et légumes avant de les manger;
  • Faites bien cuire votre viande;
  • Évitez les repas de type sushis ou tartares;
  • Évitez les fromages crus ou fait à base de lait non-pasteurisé;
  • Évitez les œufs crus;
  • Évitez l’alcool : cela peut réduire l’efficacité des traitements;
  • Éviter les suppléments ou comprimés de protéine de soya (concentré). L’effet de ces produits sur le corps n’est pas encore bien connu à ce jour4.

Dans le doute, demandez toujours à votre équipe médicale si un aliment est compatible ou non avec vos traitements.

Limitez certains effets indésirables

Il existe quelques petites astuces qui peuvent vous aider à limiter les effets indésirables des traitements, comme la perte d’appétit, tout en maintenant une saine alimentation :

  • Mangez moins, mais souvent : privilégiez plusieurs petites portions d’aliments variés tout au long de la journée,
  • Chaque bouchée compte : assurez-vous d’avoir un maximum de nutriments dans chaque bouchée que vous consommez,
  • Buvez beaucoup de petites quantités tout au long de la journée,
  • Évitez de boire juste avant les repas, cela pourrait encore plus vous couper l’appétit,
  • Évitez les aliments riches en matière grasse, sucrés ou très salés,
  • Prenez votre temps pour manger et écoutez-vous,

Bougez! L’activité physique donne faim, et vous vous sentirez mieux pour apprécier un bon repas.
En suivant ces quelques conseils vous aurez une alimentation saine et adaptée pendant vos traitements contre le cancer du sein. N’oubliez pas de toujours confirmer avec votre équipe médicale si cela est adapté pour vous, car chaque cancer est différent ! Nous savons que cette période engendre son lot de changements pour votre corps et peut-être également pour vos habitudes alimentaires, alors soyez doux.ce avec vous-même et nous mettez pas trop de pression.

BIBLIOGRAPHIE

  1. « Comprendre et gérer la fatigue liée au cancer | CHU de Québec-Université Laval ».
  2. « Introduction aux protéines et aux aliments riches en protéines – Unlock Food ».
  3. « Chimiothérapie | CHU de Québec-Université Laval ».
  4. « Nutrition_FR_0218-small.pdf ».