5 questions fréquemment posées sur les kystes mammaires 

Partagez sur

5 questions fréquemment posées sur les kystes mammaires 

Il n’est pas rare que des inquiétudes concernant la présence de kystes mammaires ou de changements fibrokystiques, qui peuvent rendre l’observation de vos seins anxiogène, surviennent. Mais alors, est-ce dangereux d’avoir des kystes mammaires et que faire si je pense en avoir ? Découvrez nos réponses à vos questions les plus fréquemment posées à ce sujet.  

Qu’est-ce qu’un kyste mammaire?  

Le kyste mammaire est un type courant de masse non cancéreuse (bénigne) de volume variable et contenant du liquide. Les variations hormonales semblent avoir un lien avec la survenue des kystes au sein, qui apparaissent surtout chez les femmes âgées de 30 à 50 ans ou chez celles prenant un traitement hormonal substitutif à la ménopause. 

Vous pouvez avoir un seul ou plusieurs kystes, qui peuvent apparaître dans un seul sein ou dans les deux. Parfois, lorsque de nombreux kystes sont présents (en général de petites tailles), on peut parler de changements ou de maladie fibrokystique. Cette affection bénigne du sein est courante. 

Est-ce que les kystes mammaires augmentent le risque de cancer du sein? 

Les kystes mammaires ne constituent habituellement pas un risque pour la santé: ils sont très rarement cancéreux, ils ne font pas augmenter le risque de cancer du sein, et il est exceptionnel de les voir évoluer vers une pathologie cancéreuse. 

Comment se manifeste un kyste mammaire? 

Les signes ou symptômes d’un kyste peuvent varier d’une personne à l’autre et selon le cycle menstruel. Un kyste peut se manifester par une masse dans un sein, qui se déplace facilement dans les tissus, qui peut grossir et être sensible, voire douloureuse. Si la masse est suffisamment grosse, il est possible de la détecter lors de l’observation ou à l’occasion d’un examen clinique des seins.  

Lors des changements fibrokystiques, les kystes peuvent être trop petits pour être détectés à la palpation. On peut toutefois remarquer des régions des seins bosselées, fibreuses, et irrégulières à la palpation. Une enflure ou une sensation de lourdeur des seins peut également apparaître.  

En cas de changement nouveau et / ou persistant ou en cas de doute, il est toujours important d’en parler à un médecin sans tarder et ce, quelle qu’en soit la cause possible, y compris les kystes. Si vous avez des questions ou des inquiétudes au sujet du cancer du sein, n’hésitez pas à contacter notre ligne d’écoute par des paires-aidantes au 1-855-561 ROSE (7673).  

Comment distingue-t-on un kyste d’une tumeur cancéreuse?  

La palpation mammaire ne suffit pas à distinguer un kyste d’une tumeur solide (qui peut être cancéreuse ou non). Si on soupçonne un kyste mammaire, des examens peuvent être réalisés afin de caractériser la masse.  

La mammographie et l’échographie peuvent repérer de petits kystes qui ne sont pas détectables à la palpation. La mammographie ne permet pas de distinguer une masse solide d’une masse remplie de liquide. L’échographie, par contre, permet de confirmer la nature liquide d’un kyste. Parfois, en cas de doute, c’est une ponction du liquide qui permettra de confirmer le diagnostic.  

Dans le rare cas de présence d’un nodule solide à l’intérieur même d’un kyste, une biopsie à l’aiguille pourrait être effectuée pour analyser le contenu. 

Faut-il traiter les kystes mammaires? 

La plupart des kystes mammaires disparaissent d’eux-mêmes. Cependant, si un ou plusieurs kystes demeurent dans le sein, le médecin peut demander une surveillance afin de s’assurer qu’ils n’évoluent pas. Différentes situations pourraient également subvenir :  

  • En cas de douleur causée par un kyste ou par des changements fibrokystiques, il est recommandé de demander conseils à un médecin pour soulager ces symptômes. 
  • Si un kyste est très gros, qu’il ne disparait pas, ou si une douleur / un inconfort persiste, le médecin pourrait dans ce cas proposer d’en ponctionner le liquide
  • S’il récidive malgré les ponctions ou en cas de doute sur sa nature cancéreuse, on pourrait alors vous proposer une chirurgie.  

N’oubliez pas : l’observation des seins ne consiste pas à chercher une anomalie, ni à s’autodiagnostiquer. Elle consiste avant tout à connaître son corps et son évolution afin d’avoir une référence de ce qui est normal et habituel. Il est important de se rappeler que tout changement ou toute masse ne signifie pas non plus automatiquement un cancer du sein, mais qu’une surveillance doit être faite par votre médecin le plus tôt possible.   

Si vous ressentez de l’anxiété en lien avec le cancer du sein, n’oubliez pas que notre ligne d’écoute par des paires-aidantes est disponible au 1-855-561 ROSE (7673) afin de répondre à vos questions, vous soutenir et vous guider vers les bonnes ressources.  

Sources:  

Depistagesein.ca 

Société canadienne du cancer  

Institut national du cancer 

National comprehensive cancer network (NCCN), Algorithme de prise en charge de la masse palpable