2 octobre 2020Non classifié(e)

En octobre, je suis un allié pour la santé des seins !

Octobre rose

Chaque mois d’octobre, toute la planète se mobilise pour sensibiliser la population au cancer du sein qui touchera 1 femme sur 8 au cours de sa vie. Cancer le plus diagnostiqué chez la femme au Canada, il peut toucher toutes les femmes indépendamment de leur âge ou de leur histoire familiale, de même que quelques hommes.  À la Fondation cancer du sein du Québec tous les mois de l’année sont dédiés à faire une différence pour la cause du cancer du sein, et en ce 1er octobre, nous invitons tous les Québécois.e à se joindre à nous afin de multiplier notre impact.

La campagne d’Octobre rose va au-delà de la sensibilisation. Elle vise également à amasser des fonds pour faire avancer la recherche et ainsi augmenter le taux de survie. À l’heure actuelle, la survie nette après 5 ans est de 88% pour les femmes, de 80% pour les hommes et seulement de 22% pour les personnes touchées par un cancer du sein métastatique (stade 4). À la Fondation, nous nous donnons comme mission de propulser ces taux à 100% afin de créer un avenir dans lequel on ne meurt plus du cancer du sein. Nous avons besoin de vous comme allié.e !

Servir et soutenir les personnes touchées par le cancer du sein et leurs proches fait partie de notre ADN et constitue un aspect essentiel d’Octobre rose. C’est pour cela que la Fondation prend soin de ceux que vous aimez au quotidien afin que nul ne doive faire face au cancer tout seul.

Je m’informe

Dépister un cancer du sein à un stade précoce améliore les chances de survie et l’accessibilité à des traitements plus efficaces.  En adoptant certaines pratiques, il est possible de mettre toutes les chances de son côté.

Passer une mammographie

La mammographie est une radiographie des tissus du sein qui est effectuée afin d’obtenir des images détaillées sous différents angles. Elle permet de détecter des anomalies du sein, même dans un sein d’apparence en santé. Souvent, elle contribue à découvrir le cancer à un stade précoce et d’éviter la chimiothérapie.

La mammographie de dépistage est offerte gratuitement tous les 2 ans aux Québécoises âgées de 50 à 69 ans. Bien qu’elle ne soit pas infaillible, la mammographie reste à l’heure actuelle la méthode la plus fiable. Elle est aussi reconnue pour réduire la mortalité par cancer du sein. Informez-vous sur la mammographie !

Apprendre à reconnaître les signes

Lorsqu’on a moins de 50 ans ou qu’on n’a pas de prédisposition génétique connue qui nécessite de passer des examens de dépistage à un plus jeune âge, il est possible que l’on se sente moins concerné par le cancer du sein. Or, il est important de savoir identifier les signes et symptômes de cancer du sein puisque celui-ci peut se développer à tous les âges de même qu’entre deux examens médicaux.

Il existe de multiples signes de cancer du sein, le plus fréquent est une bosse ou une enflure dans le sein, ne causant pas de douleur. Parmi les autres signes, on retrouve :

  • Changement récent dans la taille ou la forme du sein;
  • Augmentation du volume des ganglions lymphatiques;
  • Écoulement du mamelon unilatéral, spontané;
  • Eczéma persistant ou ulcération du mamelon;
  • Rétraction récente du mamelon (retourné à l’intérieur);
  • Creux (rétraction de la peau) ou voussure (bombement);
  • Épaississement ou durcissement de la peau;
  • Rougeur récente de la peau ou nouvelles veines plus visibles.

Parlez à votre médecin si vous observez des changements. Pour obtenir la liste complète de signes, consultez notre Guide d’observation des seins !

Connaître son histoire familiale

Une personne ayant une histoire familiale de cancer du sein ou dont un membre de la famille présente une mutation dans certains gènes spécifiques (ex.: BRCA1, BRCA2) a un risque plus élevé de cancer du sein. Dans les familles présentant une prédisposition génétique de cancer, on retrouve souvent ces scénarios :

  • Des cancers à un plus jeune âge (ex. avant l’âge de 50 ans);
  • Plus d’un cancer chez une même personne, du même type ou non;
  • Des cancers rares, comme le cancer de l’ovaire ou le cancer du sein chez l’homme;
  • Plusieurs membres atteints du même type de cancer.

Si vous avez des préoccupations concernant votre prédisposition génétique au cancer du sein, discutez-en avec votre médecin qui pourra vous diriger vers un service de génétique près de chez vous. Vous rencontrerez un.e spécialiste qui évaluera votre risque personnel.

Je suis soutenu

Vous venez de recevoir un diagnostic de cancer du sein ou vous connaissez un proche qui vit avec cette maladie ? La Fondation est là pour vous soutenir et vous guider dans cette période difficile. Voici ce que nous vous proposons :

Je m’implique

Vous connaissez l’expression, chaque dollar compte ? À la Fondation cancer du sein du Québec nous y croyons, c’est pour cela que nous encourageons tout le monde à contribuer à sa manière. Voici quelques options :

Montrez votre soutien

Tout le mois d’octobre, la Fondation vous invite à participer à sa campagne « Allume ! ».  Procurez-vous cette ampoule à éclairage rose (photo) et faites-là briller sur votre balcon en guise de soutien et de solidarité envers les personnes touchées par le cancer du sein et leurs proches. Elle est disponible sur notre Boutique rose : https://rubanrose.org/produit/1-ampoule-a-del-couleur-rose/.

Faire un don Faire un don