20 octobre 2021Santé des seins

L’échographie mammaire, pourquoi?

Tout le monde connait bien l’échographie, celle où on applique un petit gel froid sur le ventre arrondi de la mère avant qu’elle voit les premières images de son bébé. Mais saviez-vous que ce même appareil peut être utilisé dans le processus de diagnostic du cancer du sein? C’est ce qu’on appelle l’échographie mammaire.

Qu’est-ce qu’une échographie mammaire?

L’échographie utilise des ultrasons pour produire des images de l’intérieur du sein. Comme pour la mammographie, à l’exception d’un médecin, seul un technologue en imagerie médicale réaliser cet examen. Il vous faut une prescription de votre médecin pour passer une échographie mammaire.

Comment ça fonctionne? L’appareil utilisé pour l’échographie, la sonde, projette des ondes sonores de hautes fréquences sur la région examinée. Ces ondes sont alors traduites instantanément en images visibles sur un écran. Rassurez-vous, il n’y a pas de risque associé à cet examen et il n’est pas du tout douloureux.

Pourquoi passe-t-on une échographie mammaire?

Le médecin pourrait demander une échographie mammaire avant ou après la mammographie.

Pourquoi avant?

Si la patiente est jeune et qu’elle a une masse suspecte, le médecin pourrait demander l’échographie comme premier examen d’investigation. Rappelons que le cancer du sein, bien que rare, est le type de cancer le plus diagnostiqué pendant une grossesse.

Pourquoi après?

En complément de la mammographie qui aurait révélé une anomalie ayant un haut risque d’être cancéreuse. L’échographie ne permet pas de poser un diagnostic définitif de cancer du sein, c’est pourquoi tous les tests diagnostic sont importants. Elle apporte cependant des éléments d’information complémentaires pour pouvoir déterminer si oui ou non la patiente a un cancer du sein et quel sera le plan de traitement. Il est aussi possible que l’échographie soit utilisée pendant la biopsie pour guider le radiologue dans la manipulation de l’aiguille.

L’échographie permet d’obtenir des images que la mammographie ne peut pas produire, comme pour définir la nature d’une masse, à savoir si elle est liquide ou solide. Les tumeurs sont généralement des masses solides, ce que la mammographie ne peut pas détecter contrairement à l’échographie . Cette différence peut faire en sorte que le médecin recommandera des examens plus poussés, comme la biopsie. Dans tous les cas, l’échographie est toujours utilisée comme examen complémentaire dans le processus de pré-diagnostic. Elle donne plus d’informations sur la nature de l’anomalie détectée pour déterminer si des examens plus poussés sont nécessaires.

Comment se prépare-t-on à une échographie mammaire?

Nul besoin de vous préparer pour une échographie. Le seul conseil serait de vous habiller avec des vêtements faciles à enlever par le haut, car l’examen se fait torse nu. Il est aussi recommandé d’éviter l’application de crèmes avant l’examen pour ne pas nuire à la qualité des images.

Comment se déroule l’échographie mammaire?

Le technologue en imagerie médicale ou le radiologue vous demandera de vous allonger sur une table et de dénuder vos seins. Il appliquera ensuite un gel lubrifiant sur la région à examiner, puis y fera glisser la sonde sur la peau, ce qui permettra d’obtenir des images de l’intérieur du sein sur un écran. Il prendra alors des images de la région à examiner.
Le tout dure seulement entre 10 et 20 minutes! Vous pourrez reprendre vos activités normalement ensuite, puisqu’il n’y a aucun effet secondaire associé à l’échographie mammaire.

Que signifient les résultats?

Comme pour la mammographie, la technologue en imagerie médicale utilise la classification BIRADS (Breast Imaging-Reporting And Data System).

  • BIRADS 0 : Classification d’attente, quand des investigations complémentaires sont nécessaires,
  • BIRADS 1 : Mammographie normale,
  • BIRADS 2 : Il existe des anomalies bénignes (c’est-à-dire sans gravité) qui ne nécessitent ni surveillance ni examen complémentaire,
  • BIRADS 3 : Il existe une anomalie probablement bénigne pour laquelle une surveillance à court terme (3 ou 6 mois) est conseillée,
  • BIRADS 4 : Il existe une anomalie indéterminée ou suspecte,
  • BIRADS 5 : Il existe une anomalie évocatrice d’un cancer.

Cette classification permettra au médecin de déterminer quelles sont les prochaines étapes et si un suivi rapproché ou des examens plus poussés sont nécessaires.

Ce qu’il faut retenir est que l’échographie mammaire est un examen complémentaire à la mammographie. Elle permet de mieux préciser encore la nature d’une anomalie qui aurait été détectée d’une autre façon.
Il ne faut toutefois pas oublier que parfois le seul examen qui pourra poser un diagnostic définitif de cancer du sein est la biopsie. Les examens qui la précèdent ne sont que des étapes pour déterminer s’il est nécessaire ou non d’investiguer davantage.
Si vous avez un symptôme qui vous préoccupe : parlez-en avec votre médecin, il saura vous guider.

Si vous avez des questions ou des doutes concernant le cancer du sein, nous sommes là pour vous avant, pendant et après le diagnostic et les traitements. N’hésitez pas à nous appeler, un professionnel vous répondra de manière confidentiel : 1-855-561-ROSE.

Nous tenons à remercier OTIMROEPMQ pour sa participation à l’écriture de cet article.

BIBLIOGRAPHIE
D’Orsi, CJ, EA Sickles, EB Mendelson, EA Morris, et et al. « ACR BI-RADS® Mammography. In: ACR BI-RADS® Atlas, Breast Imaging Reporting and Data System ». American College of Radiology, 2013.
Fondation cancer du sein du Québec. « Diagnostic cancer du sein ». Ruban rose (blog). Consulté le 14 octobre 2021. https://rubanrose.org/minformer/depistage-et-diagnostic/diagnostic/.
Fondation cancer du sein du Québec. « Le cancer du sein associé à la grossesse », 2018. https://rubanrose.org/wp-content/uploads/2020/06/2019__depliant_grossesse_fr.pdf.
Gouvernement du Québec. « Les indications de l’échographie mammaire ». Ministère de la santé et des services sociaux, 2017, 2.

Faire un don Faire un don