22 avril 2022Santé des seins

Le cancer du sein chez les jeunes femmes

À mon âge, impossible que ce soit un cancer du sein. Je suis bien trop jeune!

Même si la majorité des cancers du sein se développent entre 50 et 69 ans, il est tout à fait possible d’en être atteint.e bien avant cela. Le cancer du sein est en effet le cancer le plus diagnostiqué chez les femmes de 30 à 49 ans, et il est également la principale cause de décès par cancer dans cette tranche d’âge1.

Certaines croyances laissent entendre que le cancer du sein est un « gentil » cancer, et qu’il se guérit bien. Ce n’est malheureusement pas toujours le cas ! Chez les jeunes femmes, il a tendance à être plus agressif2 et nécessite parfois des traitements plus lourds, qui amènent des effets secondaires souvent difficiles à vivre:

  • Les traitements comme la chimiothérapie peuvent provoquer une ménopause précoce et diminuer la fertilité de la femme. Avoir des enfants après les traitements ne sera pas impossible, mais pourrait être plus difficile3.
  • Des dysfonctions sexuelles liées à la ménopause précoce peuvent subvenir, suite aux traitements.
  • Dans le cas où les enfants sont en bas âge, il peut être difficile de concilier une jeune vie de famille avec des traitements contre un cancer du sein,
  • Les jeunes femmes touchées vivraient plus de symptômes de dépression et d’anxiété liés à leur image corporelle et à leur estime de soi4.

Dès 50 ans, toutes les femmes du Québec sont prises en charge par le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) et sont invitées à passer une mammographie de dépistage tous les deux ans. Il n’existe cependant pas encore d’option de dépistage pour les femmes plus jeunes. L’observation des seins est donc primordiale pour rester à l’affût des signes et symptômes inquiétants.

Mais alors qu’est-ce que c’est « l’observation des seins », et comment doit-on procéder ? Cet exercice consiste à bien connaître toute la région de vos seins, aisselles, mamelons, mais également à reconnaître les changements au niveau de votre peau. Il arrive que certaines personnes aient peur de pratiquer cet exercice et de trouver « quelque chose ». Nous avons un conseil pour vous : commencez par le faire sans chercher de « bobos ». Apprenez à connaître vos seins en bonne santé !

Prenez également le temps d’observer les changements de votre corps à travers votre cycle menstruel, ces derniers sont « normaux » car ils reviennent chaque mois et peuvent s’expliquer facilement. Ainsi, vous connaîtrez les fluctuations de votre corps en temps normal et vous saurez rapidement détecter toutes modifications récentes et persistantes. C’est grâce à cette routine préventive, que vous pourrez sonner l’alarme et consulter un médecin en cas d’anomalies.


Informez-vous aussi sur vos facteurs de risques et votre historique familial. Vous avez des antécédents de cancer du sein dans votre famille ? C’est une information qui doit être communiquée à votre médecin. Cela pourrait lui permettre d’évaluer s’il est pertinent de mettre en place un plan de dépistage selon votre situation. N’hésitez donc surtout pas à lui en parler et à poser des questions sur votre risque personnel.

Découvrez notre guide complet d’observation des seins, et apprenez à reconnaître les signes et symptômes du cancer du sein ainsi que la bonne technique à adopter : ici .

Vous n’êtes pas seule

La première étape si vous observez un symptôme qui vous inquiète est de consulter un médecin. Si vous avez des questions ou des doutes en rapport avec le cancer du sein, appelez-nous au 1-855-561-ROSE. Nous sommes là pour vous avant, pendant et après le diagnostic et les traitements. Un membre de notre équipe vous écoutera et vous guidera, de manière confidentielle.

BIBLIOGRAPHIE

FCSQ. « Cancer du sein genetique ». Fondation cancer du sein du Québec (blog). Consulté le 3 mars 2022. https://rubanrose.org/minformer/depistage-et-diagnostic/genetique-et-cancer-du-sein/. « Enceinte et cancer du sein ». Fondation cancer du sein du Québec (blog). Consulté le 3 mars 2022. https://rubanrose.org/minformer/apres-le-cancer/grossesse-apres-le-cancer-du-sein/.
OMS. « Cancer du sein ». Consulté le 2 mars 2022. https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/breast-cancer.
Partenariat canadien contre le cancer. « Rendement du système de lutte contre le cancer Rapport de 2018 », 2018, 68.
SCC. « Statistiques canadiennes sur le cancer 2021 », novembre 2021. cancer.ca/Canadian-Cancer-Statistics-2021-FR.
Young Survival Coalition. « Breast Cancer Statistics in Young Adults ». Young Survival Coalition, Young women facing breast cancer together. Consulté le 3 mars 2022. https://www.youngsurvival.org/learn/about-breast-cancer/statistics.

  1. SCC, « Statistiques canadiennes sur le cancer 2021 ».
  2. Young Survival Coalition, « Breast Cancer Statistics in Young Adults ».
  3. FCSQ, « Enceinte et cancer du sein ».
  4. Young Survival Coalition, « Breast Cancer Statistics in Young Adults ».
Faire un don Faire un don